Description du projet

Et si la VR était un rêve de journaliste ? Un media qui permettrait de répondre à la question de la distance entre le spectateur et le sujet ? Un moyen de répondre à cette attaque lancinante : « vous nous montrez que ce que vous voulez bien nous montrer ! » Désormais, la VR montre tout, filme tout, sans angle-mort, dévoile tout. Au spectateur de choisir sa vérité, d’aiguiser son regard, de se faire son propre point de vue…

La VR a permis :
– Une immersion presque totale où le spectateur peut observer le décor qui l’entoure dans son intégralité.
– D’offrir aux étudiants des perspectives de réalisation inédites.
– Une nouvelle approche de la narration, plus innovante.

Cette manière nouvelle d’aborder le réel a suscité l’intérêt de l’école de journalisme de Lille. La VR est un nouveau moyen d’expression qu’elle ne peut pas laisser de côté. Son équipe dirigeante a donc décidé d’engager un début de formation auprès de ses étudiants.

Circle Time a été contacté pour organiser la formation, accompagner les journalistes en spécialisation télévision et nouveaux médias dans une journée de sensibilisation aux techniques narratives 360.

Après avoir reçu un enseignement théorique, les étudiants ont réalisé en groupe un petit film qui raconte les aventures de l’un des leurs, oublié dans l’école désertée. En seulement 4 heures de préparation et de tournage, ils ont réussi à construire une histoire amusante qui témoigne de leur capacité à assimiler rapidement le fonctionnement d’une écriture VR.

Dispositif de diffusion

Le film est en consultation libre sur Youtube.

Client

  • Ecole Supérieur de Journalisme de Lille

Role

  • Encadrement : Ludovic Fossard
  • Production : un groupe de 6 étudiants
  • Réalisation : collective
  • Post-production : Sébastien Avilla